L’IRAC et la Fiducie nationale du Canada annonce les lauréats des Prix du XXe siècle de l’année 2020

OTTAWA, 29, avril 2020–L'Institut royal d'architecture du Canada (IRAC) et la Fiducie nationale du Canada annoncent que le est le Jardin des papillons de Niagara Falls lauréat du Prix du XXe Siècle 2020. En outre, le Pont pour cyclistes et piétons de la rivière Humber a reçu un certificat de mérite. Ce prix annuel reconnaît et célèbre les bâtiments emblématiques du Canada au XXe siècle. 

Ce prix célèbre la qualité de la conception ainsi que l'excellence durable, en reconnaissant les bâtiments qui continuent à être utilisés tels qu'ils ont été conçus ou qui ont accueilli avec succès de nouvelles utilisations sans être modifiés d'une manière qui porte atteinte à l'intention originale de la conception. 

Pour télécharger des images

Le jardin des papillons de la Commission des parcs du Niagara est un complexe exemplaire de bâtiments en verre consacrés à l'observation publique et à l'élevage de papillons vivants. Achevé en 1996, il reste la plus grande installation de ce type en Amérique du Nord et la plus septentrionale. Lors de son ouverture, il a été salué dans The Economist comme une réalisation internationale de premier plan. Le jardin est rapidement devenu une attraction « incontournable » de la région de Niagara Falls.
 
Le projet a été conçu comme une attraction à l'année pour compléter le Jardin botanique des parcs du Niagara situé à proximité. Le bâtiment a également permis d'élargir les activités éducatives pour les étudiants de la Niagara Parks Horticulture School.
 
L'efficacité énergétique a constitué un élément important de l'approche de « conception intégrée » adoptée par l'équipe d'architectes et d'ingénieurs. Les concepteurs se sont concentrés sur les questions de rendement des enveloppes et ont cherché à s'inspirer de l'expérience du secteur des serres de production. La conception de tous les systèmes de construction a été considérée de manière globale, y compris la capacité de gestion de la circulation de l'air naturel. Les papillons ne volent qu'à la lumière du jour, c'est pourquoi l'éclairage naturel a été au premier plan des travaux d'intégration des systèmes.
 

 

La qualité de la planification et de la conception du jardin des papillons s'est traduite par un succès opérationnel exceptionnel depuis plus de 25 ans. Près de 8 millions de personnes ont visité l'installation. Lors d'une journée de pointe, 2 000 visiteurs franchissent ses portes. La satisfaction des visiteurs et du personnel reste très élevée et le bâtiment fonctionne comme prévu.
TLe pont pour cyclistes et piétons de la rivière Humber constitue un lien vital avec le reseau de sentiers riverains le long du lac Ontario. La conception a nécessité la mobilisation d’une équipe intégrée d’ingénieurs, d’architectes, d’architectes paysagistes et d’artistes qui ont su mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel du site.

« Ce projet témoigne d'une approche holistique de l'architecture par sa sensibilité au lieu, son importance, son expression architecturale et sa réponse par la recherche et la technologie aux exigences de son programme hors du commun, » a déclaré le jury.  « Ancré dans son contexte tout en exprimant une sensibilité esthétique très canadienne, le bâtiment est un exemple durable et de qualité d'une architecture respectueuse de l'environnement qui a présagé les préoccupations en matière de durabilité du 21e siècle. »

Le projet a été conçu comme une attraction à l'année pour compléter le Jardin botanique des parcs du Niagara situé à proximité. Le bâtiment a également permis d'élargir les activités éducatives pour les étudiants de la Niagara Parks Horticulture School.

L'efficacité énergétique a constitué un élément important de l'approche de « conception intégrée » adoptée par l'équipe d'architectes et d'ingénieurs. Les concepteurs se sont concentrés sur les questions de rendement des enveloppes et ont cherché à s'inspirer de l'expérience du secteur des serres de production. La conception de tous les systèmes de construction a été considérée de manière globale, y compris la capacité de gestion de la circulation de l'air naturel. Les papillons ne volent qu'à la lumière du jour, c'est pourquoi l'éclairage naturel a été au premier plan des travaux d'intégration des systèmes.

La qualité de la planification et de la conception du jardin des papillons s'est traduite par un succès opérationnel exceptionnel depuis plus de 25 ans. Près de 8 millions de personnes ont visité l'installation. Lors d'une journée de pointe, 2 000 visiteurs franchissent ses portes. La satisfaction des visiteurs et du personnel reste très élevée et le bâtiment fonctionne comme prévu.

Le pont pour cyclistes et piétons de la rivière Humber constitue un lien vital avec le réseau de sentiers riverains le long du lac Ontario. La conception a nécessité la mobilisation d'une équipe intégrée d'ingénieurs, d'architectes, d'architectes paysagistes et d'artistes qui ont su mettre en valeur le patrimoine culturel et naturel du site.

La forme en arche et les culées en béton semblables à un cairn ouvrent la voie à ce qui était autrefois une ancienne voie de commerce des peuples autochtones des forêts de l'Est, qui ont fréquenté le site pendant plus de 200 ans. La superstructure en acier qui relie les deux arcs tubulaires reprend l'image abstraite de l'Oiseau-Tonnerre - le roi de toutes les espèces volantes - une icône de ces peuples autochtones. Des panneaux gravés représentant l'histoire complexe du site sont situés sur les voies piétonnières sous le tablier du pont. Des motifs de serpents et de tortues ont été intégrés en reconnaissance du milieu naturel à l'embouchure de la rivière Humber.

« Ce projet contemporain intègre avec succès les aspects emblématiques de l'histoire et de la culture des lieux tout en répondant aux besoins actuels en matière d'infrastructures pour les piétons et les cyclistes, » a déclaré le jury.  « Le pont pour cyclistes et piétons de la rivière Humber est le fruit d'une collaboration unique entre des disciplines de conception qui a donné naissance à un magnifique ouvrage d'ingénierie et d'architecture. Il est également un précurseur dans la création d'infrastructures de transport non motorisé et est devenu un point phare dans la communauté. »

Sur le plan structurel, le tablier en béton post-contraint du pont est soutenu par des poutres en acier suspendues par des tiges en acier inoxydable à deux arcs paraboliques en acier. La superstructure a été entièrement construite sur les berges du fleuve avant d'être hissée en position par une grue installée sur une barge.

Dans ses mémoires Witness to a City, l'ancien maire de Toronto David Miller écrit que le pont de la rivière Humber « défend l'idée que les investissements dans les grands lieux publics ont une valeur durable, et que l'argent public peut et doit être investi dans de beaux endroits qui nous profitent à tous ». En définitive, le pont est un lien : entre Toronto et Etobicoke, mais aussi entre le passé, le présent et l'avenir.

Le jury était composé des membres suivants:

  • Jennifer Marshall, FRAIC
    Urban Arts Architecture
    Vancouver, BC
  • Rosanne Moss, FRAIC
    Fournier Gersovitz Moss Drolet et associés architectes (FGMDA) and EVOQ Architecture
    Montreal, QC
  • Bernard Flaman, FRAIC
    Public Services and Procurement Canada
    Regina, SK
 

Au sujet de l’IRAC

L'Institut royal d'architecture du Canada (IRAC) est un organisme national sans but lucratif qui représente les architectes et l'architecture depuis plus de 100 ans, soit depuis 1907. L'IRAC est le principal porte-parole de l'excellence dans le domaine de l'environnement bâti au Canada, et démontre comment la conception améliore la qualité de vie, tout en abordant les grands enjeux de la société grâce à une architecture responsable. La mission de l'IRAC est de promouvoir l'excellence dans le domaine de l'environnement bâti et de plaider en faveur d'une architecture responsable. L'organisme a son siège social à Ottawa, et dispose d'un réseau de sections locales de plus en plus important. Les sections et réseaux actuels sont établis en Colombie-Britannique, en Alberta et en Nouvelle-Écosse.

À propos de la Fiducie nationale du Canada

La Fiducie nationale du Canada est une organisation caritative sans but lucratif qui inspire et agit pour protéger des lieux historiques et promouvoir le soin et l'utilisation judicieuse de notre environnement historique.