Concevoir pour l’avenir

Comment les secteurs canadiens de l’architecture, de l’ingénierie, de la construction et de l’approvisionnement peuvent-ils se rallier pour atteindre l’objectif de limiter le réchauffement global à 1,5 °C tel que prôné par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat?

Voici six mesures à prendre qui découlent de l’engagement de la Déclaration des architectes canadiens :  

1.    Concevoir en vue de réductions holistiques des émissions de gaz à effet de serre et plaider en faveur d’investissements dans une transition rapide vers des solutions de rechange respectueuses du climat.   

Cette mesure suppose :

•    de prioriser les rénovations et la réutilisation adaptative des bâtiments comme solutions de rechange à plus faibles émissions de carbone que la démolition et la nouvelle construction;

•    d’utiliser des stratégies de conception passives et d’accélérer le virage vers l’utilisation de matériaux et de systèmes respectueux du climat;

•    de promouvoir un accès équitable au transport respectueux du climat, aux collectivités complètes et au vieillissement à domicile.

2.    Concevoir de façon à éliminer les déchets et à soutenir une transition rapide vers des économies circulaires.

Cette mesure suppose :

•    de spécifier des matériaux et des systèmes à faible teneur en carbone intrinsèque, exempts de substances nocives et produits de manière équitable pour l’environnement et les humains;

•    de concevoir en fonction de la valeur pendant tout le cycle de vie, en considérant les projets comme des investissements à valeur ajoutée dans les économies régénératives et des catalyseurs de l’amélioration de la prospérité de leurs collectivités;

•    de plaider en faveur des transformations nécessaires des marchés et des mentalités lorsque subsistent des lacunes.

3.    Concevoir pour soutenir la santé, la résilience et la régénération holistiques; respectant les droits des peuples autochtones tels que décrits dans la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones.

Cette mesure suppose :

•    d’honorer la sagesse et les droits des peuples autochtones et d’en tirer des leçons et de donner à ces peuples les moyens d’agir afin de rétablir collectivement des relations harmonieuses avec les systèmes vivants et entre eux;

•    de bâtir à l’extérieur des habitats critiques et des zones vulnérables, comme les plaines inondables. Lorsque c’est impossible, intégrer des stratégies d’atténuation et d’adaptation, y compris la capacité de survie passive;

•    de concevoir pour améliorer la santé holistique des systèmes vivants pour l’eau, la nourriture et les nutriments;   
•    de concevoir pour favoriser les écologies biodiversifiées et stimuler les économies régénératives.

4.    Adopter les principes et les pratiques de la conception régénérative pour renforcer les capacités nécessaires en architecture et en urbanisme qui vont au-delà de la norme du nez zéro en usage.

Cette mesure suppose :

•    d’approcher tous les projets sous l’angle de leur potentiel pour améliorer la vitalité, la viabilité et la capacité d’évolution des personnes et des lieux;

•    d’établir les principes de cette déclaration comme mesures clés de reddition de compte et de réussite dans notre industrie, comme en font foi nos codes de déontologie et nos programmes de prix, de distinctions et de mentions;

•    d’inclure l’évaluation et le coût sur tout le cycle de vie et la modélisation de la performance (y compris de l’énergie, du carbone, de la consommation d’eau et du confort) et l’évaluation post-occupation dans le cadre de l’étendue de nos services de base et de s’engager rigoureusement envers l’amélioration continue;

•    de partager les connaissances et de créer une recherche de sources ouvertes en appui au renforcement des capacités.

5.    Promouvoir les changements systémiques rapides nécessaires pour lutter contre les crises du climat et de la santé écologique, ainsi que les politiques, les priorités de financement et les cadres de mise en œuvre qui les appuient.

Cette mesure suppose :

•    de réexaminer et de remanier les codes, les politiques, les pratiques d’approvisionnement, les protocoles d’analyse comparative et le soutien à la recherche et à l’innovation.

6.    Demander à nos partis politiques de s’engager résolument à maintenir le réchauffement global en deçà de 1,5 °C en priorisant la mise en œuvre des modifications ci-dessus. Voter pour les candidats qui s’engagent de façon significative à tenir cette promesse.

Les décisions que nous prenons aujourd’hui et que nous prendrons dans les prochaines années façonneront à jamais notre avenir.

Ensemble, nous avons l’occasion et la capacité de bâtir un avenir prospère et équitable pour tous. Il faudra à cette fin assumer un leadership courageux, agir en collaboration et nous engager collectivement.

Nous avons besoin de votre aide!

Signer la Déclaration des architectes du Canada ici.