L'IRAC plaide en faveur des firmes canadiennes

L’IRAC a formulé à Travaux publics et Services gouvernementaux Canada ses préoccupations quant à sa demande de qualification pour le projet de réhabilitation de l’édifice du Centre sur la Colline du Parlement.

Certaines préoccupations soulevées ont trait à la trop grande importance accordée aux aspects techniques et financiers, au détriment du design, du poids adéquat accordé à l’intervention architecturale dans un site patrimonial, et de la sélection d’une entreprise canadienne plutôt qu’une entreprise internationale.

La réponse de TPSGC soulignait que les commentaires de l’IRAC ont éclairé considérablement les ajustements apportés à la demande de qualification pour le projet, et que la sélection serait fondée sur la vision et le design.

L’IRAC a répondu en incitant TPSGC à ne pas favoriser les grandes entreprises dans le processus de sélection.