Institut royal d'architecture du Canada

L’IRAC publie un nouveau guide des honoraires pour les architectes et les clients

OTTAWA, le 29 juillet 2019 –L’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) a le plaisir d’annoncer la publication de la dernière édition d’Un guide aidant à déterminer les honoraires appropriés pour les services d’un architecte.

 

« L’exercice de l’architecture et la prestation des services de l’architecte ont considérablement évolué », soulignent les auteurs. « Aujourd’hui, l’architecte et le client doivent s’entendre sur les multiples exigences du projet et négocier un juste échange de valeurs fondé sur les aspects particuliers à chaque projet. »

Le guide d’honoraires 2019 examine la portée des services d’architecture de base et des services additionnels, la valeur des services d’architecture, les différentes méthodes pour déterminer une structure d’honoraires et les diverses façons de calculer les honoraires pour les services d’architecture.

Élaboré à l’intention des clients, des architectes, des ingénieurs, des éducateurs et des stagiaires, le document de 62 pages est plus qu’un simple guide. Il offre une foule de renseignements sur les facteurs d’ajustement des honoraires; il compare les divers modes de réalisation des projets; il traite de l’analyse des risques et il explique la valeur des services d’architecture.

Par le passé, les honoraires de l’architecte étaient largement établis selon un pourcentage du coût de construction. Toutefois, vu les changements intervenus dans les secteurs de la conception et de la construction, « il est impossible de présumer que les mêmes honoraires professionnels conviendront à tous les projets, même pour des bâtiments de même catégorie et de mêmes dimensions », soulignent les auteurs du guide.

Ces modifications portent notamment sur différents modes de réalisation de projets, de nouveaux processus de conception et de documentation, des systèmes de construction de plus en plus complexes, une augmentation des coûts indirects en raison des demandes de propositions de plus en plus détaillées, de nouvelles demandes pour des échéanciers plus serrés, et bien d’autres sujets encore.

La première édition de ce guide a été publiée en 2009. L’édition de 2019 actualise et simplifie les tableaux d’honoraires à pourcentage pour les harmoniser avec la nouvelle définition du coût de construction des documents normalisés du Comité des documents de construction du Canada (CCDC). Elle ajoute des facteurs d’ajustement des honoraires pour tenir compte des nouveaux modes de réalisation des projets et des nouvelles technologies. Elle comprend pour la première fois des tableaux de comparaison des modes de réalisation des projets accompagnés d’une analyse comparative des facteurs de risque pour chacun d’entre eux.

Le Comité d’aide à la pratique de l’IRAC a consacré des centaines d’heures de bénévolat pour élaborer le guide, avec le soutien des conseillers à la pratique de l’Ontario Association of Architects et d’autres ordres d’architectes provinciaux. Le guide a été financé entièrement par les membres de l’IRAC.

« L’IRAC remercie tous ceux qui donné leur temps et leur expertise à ce projet », a déclaré le président de l’IRAC, Michael Cox, FRAIC. « En tant qu’organisme national, l’IRAC est fier d’offrir ce guide à jour et utile pour aider les clients et les architectes à planifier et à ordonnancer le travail passionnant que représente la création d’un bâtiment. »

Le guide est offert exclusivement à la boutique en ligne de l’IRAC, à raic.org/fr. Les membres de l’IRAC peuvent en télécharger une version PDF non imprimable sans frais. Le coût d’une telle version est de 20 $ plus taxes pour les non-membres. Le document imprimé est offert au coût de 40 $ plus taxes, tant pour les membres que pour les non-membres, et ce montant comprend les frais d’expédition.

 

AU SUJET DE L’IRAC

L’Institut royal d’architecture du Canada est le principal porte-parole de l’excellence dans le cadre bâti au Canada et représente quelque 5 000 membres. L’IRAC plaide en faveur de l’excellence, œuvre à démontrer comment la conception améliore la qualité de vie, et promeut une architecture responsable qui tient compte d’importantes questions de société.

armadillos