Hommage à Chantal Charbonneau Hon. MRAIC

Un regard sur ses années avec l'IRAC à l’occasion de son 15e anniversaire avec l’institut

Après quinze ans à l'Institut royal d'architecture du Canada, Chantal Charbonneau Hon. MRAIC ressent toujours une certaine nervosité et une anticipation à la veille de la soirée de la convocation du Collège des fellows, mais cela ne l’empêche pas d’être l’une de ses soirées préférées chaque année. 

« La convocation du Collège des fellows est l'événement le plus stressant à présenter, mais la récompense de voir la fierté et la joie de nos nouveaux et actuels fellows est insurmontable », dit Chantal. Elle ajoute que le cocktail qui suit la cérémonie proprement dite est également un avantage appréciable. 

Août 2020 marquait les quinze ans depuis que Chantal est à l'IRAC, et notre organisation est ravie de célébrer cet anniversaire monumental avec elle. Tout au long de sa carrière à l'IRAC, Chantal a incarné notre mission de promotion et de soutien de l'excellence architecturale au Canada.

En 2005, l'IRAC était à la recherche d'un coordinateur exécutif pour soutenir le chef de la direction et le conseil d'administration de l'IRAC. Intéressée par la profession de l'architecture, Chantal a décidé de postuler. 

« Initialement, j'ai postulé pour un poste de coordinatrice exécutive, mais j'ai plutôt été invitée à assumer le rôle de gestionnaire des prix et distinctions, car mon prédécesseur retournait à l'école. J'ai immédiatement accepté » 

Auparavant, Chantal avait travaillé dans le secteur privé, mais elle s'est intéressée à travailler dans un organisme sans but lucratif et à l'impact qu'elle pourrait avoir au sein de ce type d'organisme.

Étant nouvelle dans le secteur sans but lucratif, Chantal avait le sentiment qu'elle avait beaucoup à apprendre dans son rôle, sans parler des vastes études qui peuvent être faites sur la profession et la culture architecturales au Canada. 

 « L’univers à but non lucratif était nouveau pour moi », a déclaré Chantal. « En 2007, il m'a été suggéré de m'inscrire au programme Certified Association Executive offert par la Société canadienne des directeurs d'association. » 

Depuis son arrivée à l'IRAC, Chantal a également assumé la responsabilité de gérer et de superviser le Festival d'architecture de l'IRAC, en plus du programme des prix et distinctions et les bourses d'études de la Fondation de l'IRAC - qui comprenait à l'époque 26 prix impressionnants et continue de grandir depuis. 

Le Prix international de l'IRAC, connu à l'origine sous le nom de Prix international Raymond Moriyama lors de sa création en 2013, est l'un des ajouts les plus importants et demande beaucoup de travail et de dévouement. Chantal est un élément clé du succès du gala du Prix international de l'IRAC et travaille sans relâche pour que l'événement soit aussi magistral que le prix qu'il célèbre. 

Chantal dirige actuellement notre programme internationalement reconnu de prix et de distinctions et, en tant que directrice, elle a joué un rôle essentiel dans la conversation en cours sur l'architecture exceptionnelle au Canada et dans le monde et dans la célébration de cette architecture exceptionnelle.

Le reste, comme on dit, est dans le passé. Bien que la gestion du célèbre programme de prix et distinctions de notre organisation soit un exploit pour quiconque, Chantal a également contribué au succès du Collège des fellows de l’IRAC grâce à son soutien continu et ses efforts inlassables. 

Au cours des quinze dernières années, Chantal a participé à la croissance et au développement continus de l'IRAC. Elle pense que, bien que le personnel ait augmenté et changé au cours de son mandat, l’engagement envers la mission de l’IRAC est resté le même. 

« L’institut s'est développé et s'est épanoui pour mieux servir nos membres - nous avons accru notre engagement, nos programmes et nous avons la capacité et les ressources nécessaires pour mener la conversation », a déclaré Chantal. « En 2005, nous avions sept employés à plein temps et un consultant. Maintenant, nous avons 19 employés et quelques consultants. » 

Quant à la profession elle-même, Chantal a remarqué que malgré les développements technologiques et les changements à la société canadienne, le but de l'architecture et les conversations en cours dans l'industrie demeurent les mêmes.

« Eh bien, si nous regardons vers le passé, nous discutons et traitons toujours les mêmes problèmes », a déclaré Chantal. « J'imagine qu'il y aura des thèmes récurrents à l'avenir - cependant - je peux voir que l'architecture est le catalyseur d'un changement indispensable pour les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd'hui.

Selon Chantal, les architectes ont la possibilité d'être des chefs de file et les pratiquants peuvent guider le Canada vers un environnement bâti plus solide. 

Après quinze ans à l'IRAC, il y a eu beaucoup de moments inoubliables, mais pour Chantal, les relations et les amis qu’elle s’est faite dans la profession se sont démarqués parmi tout le reste.

« Les amitiés que j'ai nouées au fil des ans lors d'événements comme le Festival et la Convocation me tiennent à cœur », a déclaré Chantal. « Ce sont des moments comme ceux-là où nous pouvons établir des relations durables avec nos membres! »