Célébration des activités de sensibilisation

Bulletin de l'IRAC: 

De gauche à droite : Allan Teramura, président, Institut royal d'architecture du Canada / Leslie Maitland, présidente sortante et vice-présidente du Conseil, Patrimoine Ottawa  / Kelly Mertl, directrice des affaires communautaires, Centraide Ottawa / Shirley Blumberg, associée fondatrice, KPMB Architects / Linda Dicaire, architecte paysagiste et consultante en gestion de ressources culturelles / Barry Padolsky, Barry Padolsky Associates Inc., Architects

Quelque 70 personnes ont participé à la célébration des activités de sensibilisation de l’IRAC le 19 avril dernier, à Ottawa. La réception visait à souligner la réussite de la campagne qui a réuni dans une même démarche des organisations du design et du patrimoine, dans l’intérêt public.

Parmi les invités, on comptait des membres de l’IRAC, des architectes de la région de la capitale nationale, des membres de professions connexes et d’autres personnes qui s’intéressent au cadre bâti. L’IRAC a fait partie d’une coalition qui a fait campagne pendant près d’un an pour persuader l’ancien gouvernement de ne pas ériger le monument commémoratif aux victimes du communisme dans la cité judiciaire et de lui trouver un autre emplacement. La coalition regroupait l’Association des architectes paysagistes du Canada, l’Institut canadien des urbanistes, Patrimoine Ottawa, l’Ontario Association of Architects, le magazine Canadian Architectes et des individus à titre personnel.

Au cours de la réception, le président de l’IRAC, Allan Teramura, FRAIC; Linda Dicaire, architecte paysagiste et ancienne chef de l’examen des projets d’aménagement de la Commission de la capitale nationale; et Shirley Blumberg, FRAIC, ont pris la parole. Barry Padolsky, FRAIC, dont la lettre ouverte au premier ministre a déclenché un tollé contre l’emplacement choisi pour le monument, s’est également adressé aux invités. Le montant excédentaire des fonds recueillis pour les procédures juridiques dans ce dossier ont été remis au fonds Ottawa : ville unie pour les réfugiés qui vient en aide aux réfugiés syriens. Leslie Maitland, de Patrimoine Ottawa, a remis le chèque à Kelly Mertl, de Centraide.

« Notre intervention a généré un débat sur le design urbain et les symboles nationaux qui s’est poursuivi pendant des mois, ce qui est, en soi, une réussite remarquable», a déclaré M. Teramura.

armadillos