Institut royal d'architecture du Canada

L'IRAC remet à Justin Trudeau la médaille de son père

Depuis 43 ans, l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) conservait une médaille gravée au nom de Pierre Elliott Trudeau.

La médaille a finalement été remise à son fils Justin Trudeau, chef du parti libéral du Canada, le 26 janvier 2015, par le président de l’IRAC, Samuel Oboh, FRAIC, dans le bureau de M. Trudeau sur la Colline du Parlement.

M. Trudeau s’est dit « touché » par le geste et il a exprimé ses remerciements à l’IRAC.

« C’est un honneur de remettre cette médaille à la famille d’un ancien premier ministre du Canada qui avait tellement à cœur d’améliorer la qualité et l’identité des environnements bâtis et naturels du Canada », a déclaré le directeur général de l’IRAC, Ian Chodikoff, FRAIC.

« Nombre d’entre nous ont atteint la majorité dans les années où M. Trudeau était premier ministre du Canada. Nous avons grandi à une époque où l’on nous rappelait que les grandes idées et les grandes visions menaient souvent à de grandes améliorations dans notre société par la voie de l’architecture et du design urbain », a-t-il ajouté.

« Pierre Elliott Trudeau avait compris la valeur de l’architecture et de sa contribution au développement de communautés, d’institutions culturelles et d’établissements d’enseignement sains, » a conclu M. Chodikoff. « Il demeure un modèle pour la promotion du cadre bâti et c’est ce vers quoi tendent l’IRAC et ses membres sur une base quotidienne. »

L’histoire de cette médaille remonte à l’année 1972, lorsque le conseil d’administration de l’IRAC a décerné le titre de fellow honoraire au premier ministre Trudeau.

Celui-ci a toutefois été incapable d’assister à la cérémonie d’intronisation des fellows de 1972, car il était retenu à l’étranger.

Depuis lors, la médaille a été utilisée comme médaille de réserve lors des cérémonies d’intronisation. Les fellows qui avaient oublié leurs médailles avaient la permission d’emprunter celle-ci pour la soirée. Au fil des ans, c’est devenu une tradition informelle pour certains d’entre eux qui y trouvaient une source d’inspiration. Cela leur rappelait l’importance de l’engagement pour faire évoluer l’identité du Canada par son cadre bâti.

Le titre de fellow honoraire est l’une des plus grandes distinctions décernées par l’Institut à un non-architecte.