Institut royal d'architecture du Canada

Les sections régionales de l’IRAC font leur entrée dans le Canada atlantique

24 juin 2019

Les participants aux forums de l’Institut royal d’architecture du Canada (IRAC) dans le Canada atlantique ont accueilli avec beaucoup d’enthousiasme l’idée de créer des sections régionales de l’IRAC à Terre-Neuve-et-Labrador, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick et à l’Île-du-Prince-Édouard.

« Je suis ravi de voir que l’IRAC cherche à développer des sections régionales dans le Canada atlantique et de ce que cela pourrait signifier pour la profession à Terre-Neuve-et-Labrador », a dit John Hancock, associé international de l’IRAC. « En tant qu’architecte formé au Royaume-Uni, j’ai pu constater les avantages qu’une organisation nationale peut apporter sur les plans du soutien et du réseautage ainsi que le sentiment d’appartenance qu’elle favorise. »

Plus de 60 membres et partenaires de l’IRAC, y compris des stagiaires et des représentants des ordres d’architectes ont assisté aux forums qui se sont tenus entre le 14 et le 19 juin à St. John’s (T.-N.), à Moncton (N.-B.), à Halifax (N.-É.) et à Charlottetown (Î.-P.-É.).
 
« Comme membres de l’IRAC, nous promettons de respecter notre engagement à promouvoir l’excellence dans le cadre bâti et à plaider en faveur d’une architecture responsable dans notre travail, nos actions et nos récits », a déclaré le président de l’IRAC, Michael Cox, FRAIC. « Ces visites dans le Canada atlantique m’ont clairement fait réaliser que cette promesse suscite un vif enthousiasme et que les possibilités de raconter nos histoires sont infinies. »

Le président était accompagné de Mike Brennan, le chef de la direction de l’IRAC, de Giovanna Boniface, la vice-présidente des affaires nationales, et de Gregory MacNeil, MRAIC, administrateur régional pour l’Atlantique. Ensemble, ils ont animé des discussions sur les sections régionales et ils ont présenté des comptes rendus sur les activités et les services de l’IRAC. Ils ont notamment parlé de la formation continue, du programme d’assurance responsabilité professionnelle de l’IRAC et des divers avantages de l’adhésion, comme les rabais sur les abonnements à GoodLife Fitness.

L’initiative des sections régionales vise à renforcer la défense et la promotion des intérêts de la profession sur les scènes provinciale et régionale et à accroître l’engagement entre l’IRAC et la communauté architecturale, en plus de renforcer la visibilité de la profession à la grandeur du Canada. De nouvelles sections régionales ont été lancées un plus tôt cette année en Colombie-Britannique et en Alberta, en tant qu’organisations locales dirigées par des bénévoles de l’IRAC.

« Nous sommes enthousiastes à l’idée que l’IRAC étende sa présence en Nouvelle-Écosse », a dit Ron LeLievre, FRAIC, de New Glasgow, en Nouvelle-Écosse. « Notre rencontre initiale du 18 juin a été l’occasion d’amorcer un dialogue commençant à l’échelle locale. La réponse de l’IRAC aux séances de remue-méninges a été très encourageante, particulièrement quant à son engagement à appuyer des initiatives locales avec l’expertise et les ressources en la matière. Nous avons bien hâte d’aller de l’avant. »

L’IRAC commencera à organiser les réunions des séances régionales du Canada atlantique à compter de septembre. Surveillez les prochains bulletins de l’IRAC pour la confirmation des dates de ces réunions.

« L’IRAC, en tant que champion du cadre bâti a une occasion unique d’éclairer les enjeux locaux par la sensibilisation, la recherche et la politique nationale », a ajouté Hancock, de St. John’s, Terre-Neuve. « Je crois que cet apport est essentiel pour faire avancer le débat sur l’importance de l’excellence du design en architecture et la valeur durable qu’elle ajoute à la création de lieux pour les gens. »

Les membres qui désirent se joindre à l’équipe de direction bénévole sont invités à manifester leur intérêt auprès de Giovanna Boniface à gboniface@raic.org d’ici le 30 juillet.

armadillos