Institut royal d'architecture du Canada

Prix du XXe siècle — Lauréat de 2019

Royal Manitoba Theatre Centre
Winnipeg,
MB
Catégorie de prix: 
Prix du XXe siècle

Le Royal Manitoba Theatre Centre (Royal MTC), inauguré en 1970, a été conçu par la firme Number TEN Architectural Group (qui s’appelait à l’origine Waisman Ross Blankstein Coop Gillmor Hanna) de Winnipeg. 

Le Manitoba Theatre Centre créé par John Hirsch et Tom Hendry en 1958, a été le premier théâtre régional au Canada. John Hirsch menait une brillante carrière au festival de Stratford et ailleurs, alors que la compagnie théâtrale du Manitoba prospérait et galvanisait le développement du théâtre régional au Canada. Le Royal MTC a été désigné lieu historique national du Canada parce qu’il exprime l’architecture brutaliste à petite échelle au pays, et en raison de l’influence qu’a exercée la compagnie qu’il héberge sur la diffusion du théâtre au Canada.

L’architecte principal de ce bâtiment de 785 places, Allan H. Waisman, et son concepteur, l’architecte Robert Kirby, ont travaillé en étroite collaboration avec le directeur artistique de la compagnie théâtrale, Eddie Gilbert. Le Royal MTC est l’un des trois seuls lieux historiques nationaux du Canada désignés pour l’excellence de l’architecture brutaliste, les deux autres étant le Centre des arts de la Confédération, à Charlottetown et le Centre national des arts à Ottawa.

Les membres du jury ont loué le design du Royal MTC qui crée « l’intimité théâtrale entre le public et l’acteur ». Le foyer du bâtiment comprend des fenêtres d’observation donnant sur l’arrière-scène, de sorte que les spectateurs peuvent voir tous les aspects d’une production. « Ce design permet de mieux saisir et de mieux apprécier les relations entre les techniciens en coulisse, les comédiens sur scène et les spectateurs dans la salle, un contact qui s’établit en toute simplicité. Il explore les aspects sociaux, politiques et matériels et les caractéristiques du lieu pour favoriser la créativité et à l’innovation. » 

Selon Andrew Waldron, historien de l’architecture, « l’avant-scène qui se prolonge, les espaces semi-privés tranquilles et la vue du public sur l’arrière-scène sont quelques éléments utilisés par les architectes pour créer une expérience plus intime et plus informelle dans un espace brutaliste. Ces qualités sont demeurées intactes. En fait, contrairement à d’autres réalisations brutalistes, le Royal MTC a conservé son intégrité et n’a subi que quelques modifications depuis sa construction. Son intégrité architecturale témoigne de sa réussite fonctionnelle et matérielle. »

Le texte de la mise en candidature souligne également la contribution du bâtiment aux deux rues sur lesquelles il donne et l’originalité du design de son auditorium qui comprend un balcon aux formes asymétriques qui se prolonge au-dessus de l’orchestre et une scène mobile qui peut être avancée ou reculée sous l’arc de scène. Parmi les autres éléments caractéristiques du bâtiment, soulignons ses majestueuses fenêtres en continu sur deux façades de l’auditorium et la grande qualité d’exécution du béton apparent.

Cliquez pour la version intégrale: 

PHOTO: HENRY KALEN

PHOTO: LEIF NORMAN

PHOTO: LEIF NORMAN

PHOTO: HENRY KALEN

PHOTO: JAMES ASHBY

PHOTO: HENRY KALEN

PHOTO: JAMES ASHBY

PHOTO: JAMES ASHBY

armadillos